NICOLE OLLIVIER

Où tu seras ma fille, j'irai!

J'ai transmis à mes enfants l'amour des voyages et des grands paysages. En 2018 ma fille entreprend un tour du monde avec son fiancé et je lui promets

Plus de détails

200838

Reliures : Wireo

Formats : 29,7x21 cm

Pages : 73

Impression : Couleur

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 2 points de fidélité. Votre panier totalisera 2 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,40 €.


  • Papier
    20€00

20,00€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Où tu seras ma fille, j'irai!
Où tu seras ma fille, j'irai!
J'ai transmis à mes enfants l'amour des voyages et des grands paysages. En 2018 ma fille entreprend un tour du monde avec son fiancé et je lui promets

Autour de NICOLE OLLIVIER

Découvrir NICOLE OLLIVIER
À propos de l'auteur
Enseignante, scientifique, peintre, créative et voyageuse
Résumé
J'ai transmis à mes enfants l'amour des voyages et des grands paysages. En 2018 ma fille entreprend un tour du monde avec son fiancé et je lui promets de les retrouver pour Noël où qu'ils seront, accompagnée de mon fils. Nos retrouvailles auront lieu dans la ville la plus australe du monde puis sur un caillou perdu dans l'immensité de l'Océan Pacifique! Ce carnet de voyage est plus qu'un guide. J'y partage un peu de mon héritage de nomade, ma sensibilité de peintre et beaucoup de mes émotions devant un nature encore pour quelques temps sauvegardée, si généreuse et fragile à la fois.
Avis des lecteurs
5 étoiles 1
4 étoiles 0
3 étoiles 0
2 étoiles 0
1 étoiles 0
Moyenne des avis : (Pour laisser un avis, vous devez être connecté)

Parent de l'auteur, j’ai eu beaucoup d’émotion à la lecture de l’introduction de ce magnifique carnet de voyage.

J’ai connu aussi un couple de parents qui malgré leur cinquantaine et n’ayant jamais quitté la France, n’ont pas hésité à traverser la France et l’Espagne en train et le détroit de Gibraltar en ferry, afin de retrouver leur fille, son mari et leur petit fils. Ils ne parlaient que le français.

J’ai eu un grand plaisir à lire tous les détails des préparatifs et les descriptions des sentiments
Cela fait plusieurs fois que je me plonge avec plaisir dans le récit de ce grand voyage.

Mais la partie la plus merveilleuse est celle qui concerne l’Ile de Pâques. J’ai toujours été attirée par la vie des Moaïs et leur mystère.

Je ne peux que vous conseiller d’acquérir ce carnet de voyage.

    Donnez votre avis
    Où tu seras ma fille, j'irai!
    Où tu seras ma fille, j'irai!