Jean-louis Talmard

pages de guerre d'un paysan

Croyez-moi sur parole: je le connais très bien, mon père jean-louis! De plus, authentiquement paysan que lui, vous n'en trouverez pas. Il est allé

Plus de détails

105213

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 176

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    12€99
  • PDF
    7€99

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison dès 0.01 €
Livraison dès 0.01 €
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
pages de guerre d'un paysan
pages de guerre d'un paysan
Croyez-moi sur parole: je le connais très bien, mon père jean-louis! De plus, authentiquement paysan que lui, vous n'en trouverez pas. Il est allé

Autour de Jean-louis Talmard

Découvrir Jean-louis Talmard
À propos de l'auteur
Cet auteur n'a pas de description
Résumé
Croyez-moi sur parole: je le connais très bien, mon père jean-louis! De plus, authentiquement paysan que lui, vous n'en trouverez pas. Il est allé à l'école juqu'à onze ans. L'hiver seulement, cela va sans dire!... Il a connu tous les malheurs, tous les chagrins, toutes les vacheries qu'un homme peut connaître. De l'aventure il est sorti vainqueur, l'oeil gouailleur, le rire roboratif, la poignée de main thermofraternelle.
Il vit solitaire, mais accueillant, dans la vieille petite ferme toute biscornue qu'il a réussi à acheter en turbinant comme un sauvage. Et là, sur le coin d'une table de cuisine envahie de paperasse jaunies, de vaisselle à torcher et de patates à éplucher, il vient de terminer l'un des meilleurs livres écrits sur la grande guerre. Personne n'a parlé comme ce bidasse de soixante-dix-sept ans de la tragédie du Fort-de-vaux. s'il m'avait écouté, je lui aurais déniché un éditeur. mais il appartient à cette race qui "ne veut rien devoir à personne". Il a donc fait imprimer son bouquin. Dont il est le seul éditeur.
Jean-Louis TALMARD, cultivateur, La Chapelle-sous-Brancion, 71

article écrit sur le Canard enchaîné par Roger Semet.

Le voici maintenant en numérique.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
pages de guerre d'un paysan
pages de guerre d'un paysan