Nos délais de fabrication sont actuellement de 3 à 10 jours ouvrés.

Jean François Guillemet

Périgueux, naissance d'une bourgade.


Nous avons laissé, à Bas la ville, les paysans, sous la pluie, sur la place du village, devant le corps de Colin démembré et décapité. On s’empressa

Plus de détails

223186

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 97

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9791094576090

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    5€10

5,10€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Nos engagements
Nos engagements

Envoyer à un ami
Périgueux, naissance d'une bourgade.
Périgueux, naissance d'une bourgade.

Nous avons laissé, à Bas la ville, les paysans, sous la pluie, sur la place du village, devant le corps de Colin démembré et décapité. On s’empressa

Autour de Jean François Guillemet

Découvrir Jean François Guillemet
Ses ouvrages
Résumé

Nous avons laissé, à Bas la ville, les paysans, sous la pluie, sur la place du village, devant le corps de Colin démembré et décapité. On s’empressa de creuser un trou, là où il était tombé, et on l’enterra, tel quel, sans façon, comme un gueux qu’il était. Le voyageur qui passait par là disait quand on le questionnait sur sa destination :
« - Je vais où périt le gueux ». Les exploits du duc ayant fait le tour de la contrée.
Et puis, de fille en anguille, les paysans bouffant les voyelles, omettant les sujets, des gueux, quoi, au lieu de dire « je vais où perit le gueux » disaient :
« On va à Périgueux ». C’est ainsi que le nom d’une ville nouvelle vit le jour et prospéra sous ce nouveau nom.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Périgueux, naissance d'une bourgade.
Périgueux, naissance d'une bourgade.