Elisabeth VEZIN-MOURCOU

POUSSIERES DE FEE - Métamorphoses -

Comment présenter mon recueil? rien de mieux que les mots de nos maîtres et amis pour vous faire glisser dedans... :
"La poésie n'est pas un a

Plus de détails

29324

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 108

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    14€11

14,11€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
POUSSIERES DE FEE - Métamorphoses -
POUSSIERES DE FEE - Métamorphoses -
Comment présenter mon recueil? rien de mieux que les mots de nos maîtres et amis pour vous faire glisser dedans... :
"La poésie n'est pas un a

Autour de Elisabeth VEZIN-MOURCOU

Découvrir Elisabeth VEZIN-MOURCOU
Ses ouvrages
Résumé
Comment présenter mon recueil? rien de mieux que les mots de nos maîtres et amis pour vous faire glisser dedans... :
"La poésie n'est pas un art facile.
La lire est un art difficile.
L'écrire est un art très curieux que chacun possède mais n'exprime pas forcément.
Aux poètes de dire l'indicible pour que chacun puisse trouver dans ses lectures son indicible enfin dit.
Chez Elisabeth tout ceci concorde parfaitement.
Chaque poème nous plonge dans ce que l'on aurait voulu exprimer, toujours différemment toujours avec sensibilité toujours avec la Vérité.
Car descendre dans l'intime du poète (La Poètesse' Je n'aime pas ce terme) est une démarche qui nous entretient à chaque fois dans l'espoir, la patience et leurs contraires. Puis on en vient avec elle, aux grands tourments des amours, jeunes ou perdues, mais toujours recommencées, en quête de fées malignes qui flirtent en pleurant ou riant avec des milliers de sentiments.
On se promène dans ces poèmes comme dans une tempête parfois sur une grève d'hiver déserte, ou dans un sous-bois ému de rencontrer les lutins, les magiciennes ou simplement la brise du vent dans les feuilles d'automne.
Mais s'ils existent, ces automnes, ces hivers, jamais on ne perdra le printemps et l'embellie sur un beau ciel rougit par un soleil levant.

Les rimes qui se croisent et s'entrecroisent ajoutent dans la lecture une mélodie qui nous berce nous enchante et parfois plus méchante nous hante un moment avant de retrouver la douceur profonde de la créatrice."
Pierre-Louis DELVAUX
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
POUSSIERES DE FEE - Métamorphoses -
POUSSIERES DE FEE - Métamorphoses -