Anne Toumelin-Dupouy

Téti-Shérit

L'immense esplanade était grouillante de monde, semblable à un tapis bariolé, plus un pouce de terrain n'était libre. Accolée contre le rempart d

Plus de détails

38313

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 216

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    11€47

11,47€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison
Livraison
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé

Envoyer à un ami
* Champs requis

Autour de Anne Toumelin-Dupouy

Découvrir Anne Toumelin-Dupouy
Ses ouvrages
Résumé
L'immense esplanade était grouillante de monde, semblable à un tapis bariolé, plus un pouce de terrain n'était libre. Accolée contre le rempart du Temple, se dressait une imposante estrade avec, en son centre, un dais immense ombrageant les trônes où viendraient s'asseoir, tout à l'heure, Pharaon, la Grande Epouse Royale, les autres épouses et concubines ainsi que les enfants royaux et les dignitaires du royaume. Téti-Shérit qui se trouvait au milieu de la foule, confiée aux soins vigilants d'Ipouy, reconnut la petite silhouette courtaude de son amant. De part et d'autre de la porte gigantesque, que quatre mats encadraient, deux par deux dressés devant chaque pylône, des oriflammes ondulaient au gré d'une brise légère. Le ciel d'un bleu pur, soutenu, soulignait l'ocre des murailles, les teintes vives des fresques. Les palmiers ondulaient, ployaient sous la grappe d'enfants excités qui s'y étaient juchés pour profiter du spectacle. La poussière s'élevait, soulevée par les pieds impatients, faisant tousser, larmoyer l'assistance.
Dans la foule amassée au pied de la tribune, des marchands ambulants circulaient, vantant leurs marchandises. Sur leurs éventaires portatifs, s'étalaient des pâtisseries, des dattes fourrées, des fruits si mûrs que leur parfum flattait les narines à plusieurs pas. D'autres, des jarres en bandoulière, proposaient des gobelets de bière, de vin épicé ou simplement d'eau fraîche. Quelques-uns vendaient des effigies divines, des tablettes portant les portraits gravés des souverains, l'??il oudjat ou des scarabées sacrés sur les ventres desquels étaient inscrites des formules magiques.
Bientôt, par-dessus le brouhaha de cette multitude agglutinée, une rumeur s'enfla, s'amplifia, couvrit de son vacarme toutes les conversations, bien avant qu'en apparut la cause. Sortant du palais de Pharaon, une procession s'avançait lentement, précédée d'une troupe de soldats chargés d'écarter la foule. Sans brutalité mais avec précision, la lance au point, ils écartaient la presse, ouvrant derrière eux un passage pour le cortège royal.
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Téti-Shérit
Téti-Shérit