Hervé Fuchs

Tôles froissées et bénignes éraflures

Noires ou sombres nouvelles, c’est ainsi que j’aurai pu également nommer ces micro fictions, mais Tôles froissées et bénignes éraflures s’est imposé,

Plus de détails

267856

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 110

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782958399801

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    11€00

11,00€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Nos engagements
Nos engagements

Envoyer à un ami
Tôles froissées et bénignes éraflures
Tôles froissées et bénignes éraflures
Noires ou sombres nouvelles, c’est ainsi que j’aurai pu également nommer ces micro fictions, mais Tôles froissées et bénignes éraflures s’est imposé,

Autour de Hervé Fuchs

Découvrir Hervé Fuchs
À propos de l'auteur
Hervé Fuchs est né en 1962, tout près de la frontière. Happé à l’adolescence par la déferlante punk, c’est tout naturellement qu’il se passionne pour la culture rock ; la musique bien évidemment, mais aussi la bande dessinée, les pochoirs, le graphisme, le cinéma et la littérature de gare, ne cesseront plus d’éveiller sa curiosité.Les films en noir et blanc d’Humphrey Bogart ou Robert Mitchum lui feront découvrir Raymond Chandler, Chester Himes, David Goodis et puis en France, ce sera Léo Mallet, le néo-polar des années 70, Thierry Jonquet, Didier Daeninckx et aussi… Jean-Patrick Manchette.L’écriture devient alors une évidence, un média consentant, une porte à ouvrir pour que les pages de ses carnets se remplissent.
Résumé
Noires ou sombres nouvelles, c’est ainsi que j’aurai pu également nommer ces micro fictions, mais Tôles froissées et bénignes éraflures s’est imposé, ça mêle la chair à la ferraille, un peu comme un film de Cronenberg, l’humour en sus.

Mes petites histoires racontent la vie de tous les jours, la vie de tout un chacun, entachées de nos petites lâchetés, de nos petits travers, de nos tourments qui, à bien y regarder, ne sont pas bien graves, futiles parfois et souvent dérisoires, mais pas de quoi écrire un roman.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Tôles froissées et bénignes éraflures
Tôles froissées et bénignes éraflures