Paul Faury

Un caillou dans la poche

Paul Faury
Un caillou dans la poche

Que sont tous ces cailloux, gros ou petits, que nous promenons dans nos poches, qui se gliss

Plus de détails

100115

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 386

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782954499000

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 2 points de fidélité. Votre panier totalisera 2 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,40 €.


  • Papier
    20€00

20,00€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison dès 0.01 €
Livraison dès 0.01 €
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Un caillou dans la poche
Un caillou dans la poche
Paul Faury
Un caillou dans la poche

Que sont tous ces cailloux, gros ou petits, que nous promenons dans nos poches, qui se gliss

Autour de Paul Faury

Découvrir Paul Faury
À propos de l'auteur
Si je vis aujourd'hui en Provence, c'est en Auvergne, dans le Cantal, que je naquis quelques années plus tôt, en 1965. Et entre ces deux repères, le premier, celui d'un instant perdu, et maintenant, qui se déroule alors que je tapote sur un clavier, j'ai pu consommer une tranche de vie à Paris, aussi goûteuse bien que d'un parfum différent, pendant une quinzaine d'années.

L'Auvergne, où j'ai gardé des attaches, plus particulièrement à Aurillac, Murat, et Pierrefort, a façonné mes premiers pas et fut l'un des moteurs, avec d'autres, de ce premier livre. La marche en fut un autre, guidant les pas comme les mots, l'écriture a porté certaines sensations, elle en a éveillé d'autres. Puisse le lecteur les percevoir, pour partager, tout simplement.
Résumé
Paul Faury
Un caillou dans la poche

Que sont tous ces cailloux, gros ou petits, que nous promenons dans nos poches, qui se glissent dans nos chaussures pour nous faire claudiquer ? Sont-ils si légers, si peu inconfortables, que nous parvenons à nous en accommoder, à les oublier ?

Hiver 2010. Antoine Saintignac n'est venu dans ce village sans autre intention que de parcourir le Vercors en ski nordique, sans se douter que ses pas le plongeraient dans un passé qui allait réveiller sa propre histoire. Sans se douter que le passé n'était lui-même qu'un écran.
Au fil d'un récit caustique autant qu'émerveillé, parfois teinté d'humour ou légèrement décalé, alternant la marche solitaire dans le Mercantour, source de questionnements, et les méandres d'une enquête qui va s'avérer plus obscure que ce qu'elle laissait présager, le lecteur accompagne autant Antoine sur les sentiers de montagne qu'au hasard de ses investigations, avec en toile de fond, la France occupée, la déportation, l'Auvergne.

Si ce livre, à la fois roman et parcours initiatique, prétend poser un peu de lumière sur une page méconnue de l'histoire des camps de concentration du IIIe Reich, il tente surtout, à travers une fiction intimiste autant qu'humaniste, d'apporter une vision personnelle, entre questionnements et fragiles suppositions, mémoire et avenir.

Si je vis aujourd'hui en Provence après quelques années passées à Paris, c'est en Auvergne, dans le Cantal, que je naquis quelques années plus tôt, en 1965.
L'Auvergne, où j'ai gardé des attaches, plus particulièrement à Aurillac, Murat, et Pierrefort, a façonné mes premiers pas et fut l'un des moteurs, avec d'autres, de ce premier livre. La marche en fut un autre, guidant les pas comme les mots, l'écriture a porté certaines sensations, elle en a éveillé d'autres. Puisse le lecteur les percevoir, pour partager, tout simplement.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Un caillou dans la poche
Un caillou dans la poche