Patrice Villalobos

Une jeunesse

C’est un week-end du quinze août. L’année reste floue. 1983, ou 1984 peut-être. Mes repères sont les dates de mes déménagements. Je suis arrivé à Pari

Plus de détails

191554

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 90

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9789082960907

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    9€75

9,75€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison dès 0.01 €
Livraison dès 0.01 €
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Une jeunesse
Une jeunesse
C’est un week-end du quinze août. L’année reste floue. 1983, ou 1984 peut-être. Mes repères sont les dates de mes déménagements. Je suis arrivé à Pari

Autour de Patrice Villalobos

Découvrir Patrice Villalobos
À propos de l'auteur
Amsterdam - Paris - le Sud. Un jour, un homme, dans une gare, reçoit un coup de fil. Dans les mois qui suivent, il se retourne vers ce passé et porte un regard sur ce qu’était ce nous.
Résumé
C’est un week-end du quinze août. L’année reste floue. 1983, ou 1984 peut-être. Mes repères sont les dates de mes déménagements. Je suis arrivé à Paris en janvier 1982. En février 1987, je me suis installé à Amsterdam, en avril 1992, j’ai pris cet appartement près du parc, en avril 1997, ce rez-de-chaussée dans le centre historique, dans l’enceinte de ce qui longtemps avait été un hôpital, et bien avant, deux couvents voisins. D’autres balisent leur vie de dates de mariage ou de naissances. Enfants, petits-enfants, mariages des frères ou sœurs, naissances de neveux ou nièces. Un ami retenait les dates majeures de ses ennuis de santé.
Avis des lecteurs
5 étoiles 8
4 étoiles 1
3 étoiles 1
2 étoiles 0
1 étoiles 0
Moyenne des avis : (Pour laisser un avis, vous devez être connecté)

Un récit sincère et courageux témoigne d'une époque révolue en quête de sa modernité, ce qui n'était pas sans risques. Le ton est intime, interrogateur et grave, sans lourdeur. C'est un livre étonnant par sa retenue, et qu'on lit d'une traite.

    1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

    Un roman tout en douceur, qui fleure bon une certaine France. Une jeunesse... ma jeunesse aussi, avec des amitiés et des amours que l'on ne retrouvera plus. Sans être nostalgique, Patrice Villalobos nous ramène à un doux passé, tout en subtilités. J'ai adoré et j ai lu ce livre d'une traite.

      1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

      Lu d'une seule traite, facile sans être simpliste. Une filiation modianesque assumée. De la nostalgie laissant poindre une colère, celle du temps qui passe?

        1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

        Une jeunesse : je l'ai lu d'un trait en appréciant surtout la subtilité des choses dites, mais dites quand même. Cela m'a donné envie d'aller parcourir le Paris de l'époque et de visiter les lieux décrits.
        A recommander, aussi pour des lecteurs non francophones, comme moi. Een aanrader voor iedereen die Frans leest!

          1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

          C’est un récit impressionniste, fait de petites touches qui forment à la lecture le paysage tangible d’une affection profonde et d’une époque bouleversante qui a marqué toute une génération à des degrés divers. J’ai beaucoup apprécié la pudeur dans la description des relations intimes et l’oeuvre de mémoire qui s’avère parfois hésitante, parfois précise comme le sont tous les souvenirs qui ne sont pas consignés dans un journal.

            C’est un récit impressionniste, fait de petites touches qui forment à la lecture le paysage tangible d’une affection profonde et d’une époque bouleversante qui a marqué toute une génération à des degrés divers. J’ai beaucoup apprécié la pudeur dans la description des relations intimes et l’oeuvre de mémoire qui s’avère parfois hésitante, parfois précise comme le sont tous les souvenirs qui ne sont pas consignés dans un journal.

              1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

              J'aime bien feuilleter un livre avant de me plonger dedans. Le texte qui n'est pas justifié, des pages blanches au milieu, j’avoue avoir été un peu surpris, ce n'est pas habituel. Et puis la couverture, magnifique. Alors j'ai lu. Une première fois. J'ai ressenti beaucoup d'émotions, de nostalgie aussi. J'ai trouvé très honnête le style, et le contenu. De ne rapporter que ce qui reste vraiment en mémoire, sans fioriture, sans combler les manques. J'ai apprécié de voyager, je me suis projeté dans ces lieux, tellement criants de vérité. L'évocation de la maladie, de la mort, sincère, jamais vulgaire, tellement de souffrance, de douleur même à certains moments, de fatalité, mais aussi d'espoir. Bref, un livre à découvrir, à lire et à relire.

                1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                Des souvenirs comme de la dentelle, beaucoup d'émotions, j'ai vraiment aimé.

                  1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                  Charmé par ce roman. Facile d'accès pour un non-francophone et chargé d'émotion. I recommend it to those who can read - some - French!

                    2 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                    J'ai beaucoup aimé. Merci. Je l'ai lu d'un coup et en le rangeant hier, j'ai même relu une bonne dizaine de pages.

                      Donnez votre avis
                      Une jeunesse
                      Une jeunesse