Emmanuel Kremer

vers l'horizon hilare

75314

Reliures : Dos carré collé

Formats : 19x15 cm

Pages : 55

Impression : Couleur

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    14€18
  • PDF
    4€69

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison
Livraison
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé

Envoyer à un ami
* Champs requis

Autour de Emmanuel Kremer

Découvrir Emmanuel Kremer
A propos de l'auteur
La poésie entre les lignes

Tous ces mots entassés, bien reliés les uns aux autres dans les pages des livres, je m'en méfie. Je me méfie de ce qu'ils soulèvent, eux et leurs auteurs, quand nous sommes justement face à ce qui est, à ce qui n'est pas. Face au dénuement, à la face nue de la vie qui nous attache et qu'il me faut déchiffrer. Pour justement m'en délivrer.

Point d'attachements, de sentiments particuliers dans ces courts textes mais une tentative de descente intérieure, hors des contingences de l'agitation humaine. Les poèmes d'André Du Bouchet, Antoine Emaz ou ceux de Samuel Beckett m'ont beaucoup marqué. Avec eux, défier les mots, qui ne peuvent transmettre l'expérience réelle, les placer en perspective de la feuille blanche. Et c'est bien une méfiance vis-à-vis de la portée des mots, face à la souveraineté du réel, qui nourrit mon travail. Pour moi, le poème est toujours précaire car son objet est la réalité, il est aussi sa découverte. De cette découverte n'est plus l'homme, mais la réalité de la vie et ses mystères.

Les mots se cherchent un passage à travers le silence de la page. Il s'agit bien d'une expérience de la page, plutôt que d'une lecture. Je souhaite que vous avanciez en franchissant ces lignes qui laissent place aux paysages, visions de la réalité laissée à ce quelle est; une éclaircie, une tension. La mort est aussi présente dans ces pages, comme un abandon dans cet état de choc qu'est la vie et sa troublante réalité. S'y frayer un chemin, un passage, avec la pauvreté des mots et leur résonance face à l'horizon, hilare.


Encagé chez soi


Mieux vaut ça
que pire attachement




du trou des vivants détourne un peu les yeux





vers l'horizon hilare


-------------------------

Emmanuel Kremer a 38 ans et vit à Ornans (Doubs).

Après avoir vécu à Paris où il est tout d'abord libraire à Montmartre, Emmanuel poursuit une carrière de comédien et metteur en scène de théâtre. Il crée des spectacles basés notamment sur ses propres textes et crée un festival de théâtre intitulé: Le Théâtre est-il un produit comme un autre? En 2008, il met en scène un récital poétique et sonore autour des poèmes de Vladimir Maïakovski.

De retour depuis 3 ans en Franche-Comté, sa région d'origine, il organise en 2009 un festival de poésie pour le Printemps des poètes.

Résumé
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
vers l'horizon hilare
vers l'horizon hilare