Emmanuel Bove

Adieu Fombonne

Bove Emmanuel – Adieu Fombonne : « Par certains aspects Adieu Fombonne, m’a rappelé le Sang Noir de Louis Guilloux, belle sobriété d’écriture et cette

Plus de détails

206456

Reliures : Dos carré collé

Formats : 21x29,7 cm

Pages : 121

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    11€36
  • PDF
    5€69

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison dès 0.01 €
Livraison dès 0.01 €
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Adieu Fombonne
Adieu Fombonne
Bove Emmanuel – Adieu Fombonne : « Par certains aspects Adieu Fombonne, m’a rappelé le Sang Noir de Louis Guilloux, belle sobriété d’écriture et cette

Autour de Emmanuel Bove

Découvrir Emmanuel Bove
À propos de l'auteur
Comme la plupart des livres d'Emmanuel Bove, ce roman -écrit à Compiègne -est un étincellement de réalités quotidiennes qui décrit une humanité sulfureuse. Ici, les personnages ont tous l'échec dans les veines. Adieu Fombonne (roman initialement paru en 1937 chez Gallimard) est gouverné par un humour froid, à la lueur métallique.BNR : Bove Emmanuel – Adieu Fombonne : « Par certains aspects Adieu Fombonne, m’a rappelé le Sang Noir de Louis Guilloux, belle sobriété d’écriture et cette manière identique de multiplier les personnages. » « Adieu Fombonne, publié en 1937, est le roman d’Emmanuel Bove, avec Un soir chez Blutel, qui fut le moins bien accueilli par la critique de l’époque. … mais c’est toujours du Bove, et c’est beaucoup. Il a en tout cas cette particularité d’être le seul roman heureux de l’œuvre. » (Ouellet, F. (1994). Pleins feux sur Emmanuel Bove. Nuit blanche, magazine littéraire, (58), 64–65.)Roman peut-être moins pessimiste mais dont les relations humaines... En savoir plus
Résumé
Bove Emmanuel – Adieu Fombonne : « Par certains aspects Adieu Fombonne, m’a rappelé le Sang Noir de Louis Guilloux, belle sobriété d’écriture et cette manière identique de multiplier les personnages. » (Romain28, Babelio.) « Adieu Fombonne, publié en 1937, est le roman d’Emmanuel Bove, avec Un soir chez Blutel, qui fut le moins bien accueilli par la critique de l’époque. … mais c’est toujours du Bove, et c’est beaucoup. Il a en tout cas cette particularité d’être le seul roman heureux de l’œuvre. » (Ouellet, F. (1994). Pleins feux sur Emmanuel Bove. Nuit blanche, magazine littéraire,
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Adieu Fombonne
Adieu Fombonne