Véronique Théry

Il ne leur manque que la parole !

Un shih tzu devient l'objet des plus folles convoitises. Un Maine Coon -réel ou imaginaire – vient torturer une odieuse bibliothécaire. On dit souvent

Plus de détails

181915

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 172

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9791069920941

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    10€00

10,00€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Il ne leur manque que la parole !
Il ne leur manque que la parole !
Un shih tzu devient l'objet des plus folles convoitises. Un Maine Coon -réel ou imaginaire – vient torturer une odieuse bibliothécaire. On dit souvent

Autour de Véronique Théry

Découvrir Véronique Théry
Ses ouvrages
Résumé
Un shih tzu devient l'objet des plus folles convoitises. Un Maine Coon -réel ou imaginaire – vient torturer une odieuse bibliothécaire. On dit souvent de nos proches compagnons qu'il ne leur manque que la parole, tant leur intelligence nous semble vive. Anthropomorphisme ou réalité ? D'autres animaux moins proches de nous -un caméléon, des fourmis ou encore un âne – nous tendent un étrange miroir et leur reflet n'est pas si éloigné du nôtre.
Dans ce quatrième recueil de nouvelles, Véronique Théry nous livre sa vision de la société à travers le lien qui unit l'homme aux animaux.
Avis des lecteurs
5 étoiles 7
4 étoiles 1
3 étoiles 0
2 étoiles 0
1 étoiles 0
Moyenne des avis : (Pour laisser un avis, vous devez être connecté)

Avec les animaux on a beau coup à apprendre, beaucoup à donner et beaucoup à recevoir. C’est un sujet inépuisable, qui est raconté avec un talent formidable.

    Avec les animaux certains sont de bonne compagnie d’autres sont sauvages il en est de même avec les êtres humains c’est pourquoi il faut bien les choisir

      A la lecture de ces nouvelles on se demande parfois qui est l'homme, qui est l'animal. Ce qui est sûr, c'est que l'auteur manie l'art de la chute avec talent, ce qui est essentiel pour des nouvelles ; qu'elle y mêle un soupçon d'humour et beaucoup de sensibilité.

        Ces petites histoires ne laissent pas indifférent : elles sont plaisantes, certaines sont touchantes quand d'autres font sourire. Dans tous les cas, les relations entre toutes ces bêtes et les hommes font réfléchir et vous aurez vous aussi certainement votre histoire préférée parmi toutes ces petites histoires surprenantes.

          Une approche inattendue de la condition humaine, mais toujours avec ce qui caractérise Véronique : des mots choisis et justes, des chutes surprenantes qui donnent envie de lire encore Véronique...car au delà de tout on aime sa sensibilité.

            Un recueil de nouvelles très agréable à lire, très bien écrit, et qui laisse à penser sur la condition des êtres humains, des animaux, avec de l'humour et de la légèreté aussi! Bref j'ai adoré !

              J'ai adoré ces nouvelles qui reflètent les problèmes d'une société où les humains auraient beaucoup à apprendre des animaux.
              J'ai apprécié tout particulièrement les chutes qui surprennent très agréablement.

                Une superbe étude de la société où souvent les animaux sont bien plus humains que les humains eux-mêmes ! Un style concis, incisif ! Et toujours un effet de surprise ! J'ai adoré, comme toutes les nouvelles publiées par cet auteur !...

                  Donnez votre avis
                  Il ne leur manque que la parole !
                  Il ne leur manque que la parole !