Pierre-Emile Durand

rouge et or de BIRMANIE

En Birmanie on s'attend à voir l'uniforme un peu partout mais il reste discret, il est même absent là où passe l'étranger, et ça n'est qu'à quelques s

Plus de détails

57148

Reliures : Dos carré collé

Formats : 19x15 cm

Pages : 154

Impression : Couleur

N° ISBN : 9791096320073

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 2 points de fidélité. Votre panier totalisera 2 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,40 €.


  • Papier
    29€00

29,00€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison
Livraison
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé

Envoyer à un ami
* Champs requis

Autour de Pierre-Emile Durand

Découvrir Pierre-Emile Durand
Ses ouvrages
Résumé
En Birmanie on s'attend à voir l'uniforme un peu partout mais il reste discret, il est même absent là où passe l'étranger, et ça n'est qu'à quelques signes furtifs que l'on sent toutefois qu'il est là' en civil. Rapides, circulaires et vaguement inquiets, des regards fugaces animent ici et là les visages, parmi la foule et au coin de la rue, chacun sait qu'il y a des guetteurs. La religion y est aussi omniprésente et le moine est partout, participant sans retenue aux activités les plus banales et les plus quotidiennes. On le voit mendier mais aussi baguenauder, s'il médite lorsqu'il est seul, lorsqu'il est en bande, on le voit rire de bon c??ur, comme un militaire en goguette. Vivant au milieu d'une population où elle diffuse une fluide leçon de sagesse, cette communauté paisible, ouverte et fraternelle circule, placidement et d'un pas tranquille. Les birmans sont pauvres et la misère ici est poignante, même si elle semble mieux vécue à la campagne qu'à la ville. Cette misère, elle surprend et fascine, elle remet aussi en question bien des idées, bâties sur on ne sait quelles illusions. Quelle fausse image du visage de la pauvreté avons nous, nous qui ne la connaissons pas ! On s'attend à de la tristesse et de l'abattement et on est surpris d'y découvrir une sérénité, une énergie et même une joie de vivre. Ici et peut-être plus encore qu'ailleurs, les visages sont souriants et offerts, aucun signe de méfiance ne semble jamais pouvoir les troubler, même avec l'étranger. La douceur du bouddhisme est évidemment passée par là. Puisse cet album traduire l'éclat de ces ors qui scintillent partout dans le Myanmar, de ces regards et de ces sourires. Ils illuminent et répondent aux couleurs des robes, à ces écarlates, pourpres, carminés, amarantes, rubis et autres grenats qui habillent les moines de la tête aux pieds. L'or de la stupa c'est l'éclat de la foi birmane et le rouge de la robe cette vitalité sereine et parfois violente qui anime partout cet attachant pays.





Pierre Emile Durand est un peintre écrivain édité par Flammarion, les éditions Apogée, du Carabe, du Télégramme... Il a obtenu en 2003 à Paris le Grand Prix de l'Académie de Marine
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
rouge et or de BIRMANIE
rouge et or de BIRMANIE