Jean-François Cabillau

Si, si ! Le monde va bien !

L'auteur a le culot de dire que l'humanité progresse. Il observe les politiques, les constitutions et les traités, les tendances lourdes et les év

Plus de détails

37242

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x20 cm

Pages : 146

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782805200663

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    9€12
  • PDF
    4€50

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison
Livraison
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé

Envoyer à un ami
* Champs requis

Autour de Jean-François Cabillau

Découvrir Jean-François Cabillau
A propos de l'auteur
Romaniste de formation, j'ai enseigné la langue française durant plus de 30 ans dans l'enseignement secondaire à La louvière, une ancienne ville industrielle située à 50 km de Bruxelles. Cette région, marquée par les luttes sociales du siècle dernier, m'a beaucoup appris dans les domaines de la solidarité et de l'action commune.
Très tôt, j'ai été sensibilisé aux problèmes du monde : participation aux premières marches "anti-atomiques"; session de formation à l'Université de Paix fondée par le Père Pire, Prix Nobel de la Paix; différentes actions syndicales et humanitaires...
J'ai publié avec un collègue plusieurs ouvrages scolaires, dont une grammaire, mais c'est la première fois que j'aborde le genre des "essais", du moins au cours de ma vie adulte. En effet, une amie de ma mère m'avait offert pour mes 16 ans un volume assez hermétique pour mon âge : L'Avenir de l'Homme, par Teilhard de Chardin. La curiosité pour le thème du livre et l'authenticité des propos m'ont permis de le terminer et d'intérioriser cette pensée inédite pour l'époque. Passionné par le raisonnement du jésuite, jai rédigé mon travail de fin d'études secondaires sur ce sujet et j'ai obtenu un prix qui récompensait le meilleur essai dans mon école.
Résumé
L'auteur a le culot de dire que l'humanité progresse. Il observe les politiques, les constitutions et les traités, les tendances lourdes et les événements majeurs. Que va devenir la Planète bleue ? Comment gérer notre biotope ? Nous avons atteint un seuil critique, celui de la responsabilité. Qu'allons préférer à titre individuel et collectif ? Repli sur soi et mépris, ou accueil généreux de l'autre avec ses ressources, ses besoins, ses différences ? D'un côté, l'ici et maintenant hédoniste, égoïste, aveugle ; de l'autre, la vision historique, planétaire, solidaire et l'altruisme.
Jacques Lefèbvre.
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Si, si ! Le monde va bien !
Si, si ! Le monde va bien !