Gaël Caudoux

SOMMEIL

Commencé en 1998, je décidais en 2003 de terminer ce qui allait vraisemblablement devenir « Sommeil ». J'avais décidé de donner vie aux ombres qui peu

Plus de détails

210952

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 150

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782491014155

N° ISBN Pdf : 9782491014018

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    7€50
  • PDF
    5€69

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Nos engagements
Nos engagements

Envoyer à un ami
SOMMEIL
SOMMEIL
Commencé en 1998, je décidais en 2003 de terminer ce qui allait vraisemblablement devenir « Sommeil ». J'avais décidé de donner vie aux ombres qui peu

Autour de Gaël Caudoux

Découvrir Gaël Caudoux
Ses ouvrages
Résumé
Commencé en 1998, je décidais en 2003 de terminer ce qui allait vraisemblablement devenir « Sommeil ». J'avais décidé de donner vie aux ombres qui peuplent nos inquiétudes et de peindre les visages que je croisais. Si complexes pour moi, ces visages exprimaient une sorte de néant.
Une absurde incompréhension qui se cognait sur mes yeux à chaque fois que je sortais de chez moi et qui résonnait dans ma tête comme l'écho du vide. Sommeil noir était le portrait d'une solitude éternelle dans un monde dénué de sens.
Sommeil, terminé en 2003,  est peut-être une déclaration d'amour à la liberté artistique et à cette même solitude à travers de multiples dimensions où le temps n'existe pas vraiment.
Avis des lecteurs
5 étoiles 2
4 étoiles 0
3 étoiles 0
2 étoiles 0
1 étoiles 0
Moyenne des avis : (Pour laisser un avis, vous devez être connecté)

Un voyage perturbant dans les bas fond d'une Nantes apocalyptique et pouassante, embrumé d'une grisaille solitaire mais tellement vivante. L'émancipation se trouve dans le brouillard. Je recommande!

    C'est sombre, halluciné, désespérant mais haletant et sans temps mort. J'ai vraiment dévoré ce livre qui m' a permis de rêver Nantes et ses alentours côté obscur de la force. C'est selon moi un mélange réussi entre "Split" de Shyamalan et "l'autoroute sauvage " de Julia Verlanger. A recommander

      Donnez votre avis
      SOMMEIL
      SOMMEIL