LAURISTON Yrvin

Le Reve Haitien : Revue & Corrigee

Préface
Vu que le monde change et bouge très vite, et que toute société, toute nation, toute personne, tout individu indistinctement doive

Plus de détails

137686

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 113

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    10€00
  • PDF
    5€69

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Le Reve Haitien : Revue & Corrigee
Le Reve Haitien : Revue & Corrigee
Préface
Vu que le monde change et bouge très vite, et que toute société, toute nation, toute personne, tout individu indistinctement doive

Autour de LAURISTON Yrvin

Découvrir LAURISTON Yrvin
Ses ouvrages
Résumé
Préface
Vu que le monde change et bouge très vite, et que toute société, toute nation, toute personne, tout individu indistinctement doive être apte à s'adapter aux exigences et aux défis du temps et de l'heure.
Vu que le nouvel ordre mondial ne reculera pas à nous. Vu que le développement humain et organisationnel exigent de temps à autres de nouvelles idées et de nouvelles pensées, ainsi, cet opuscule intitulé : « Le Rêve Haïtien : Enigme » est une vue panoramique de ce que devrait être le rêve haïtien au 21e siècle en vue d'un changement de mentalité face au rêve illusionniste américain qui n'est pas le meilleur certes, mais reste un modèle idéologique à suivre malgré toutes ses défaillances sociales à l'heure actuelle.
Connaissant que le développement personnel qui est une discipline relevée de la psychologie positive axée sur mode de pensées ou attitudes positives et actions(faits concrets) pour la réalisation de soi, la prospérité personnelle et collective, en conséquence cet ouvrage est un puissant outil psychologique pouvant être un guide pour tout pays, toute nation, toute personne ou tout individu qui veut avoir une autre ligne directive de pensées positives et objectives vers le processus d'un changement de mentalité, de conception et de perception face aux défis de la vie quotidienne.
Une vision pragmatique et positive de la vie et comment en profiter honnêtement en vue de gouter son miel.
Entre autres, cet ouvrage, vu ses effets psychologiques et instructifs, ne s'adresse pas seulement aux Haïtiens mais à tout individu sans distinction'
Ses 5 premiers chapitres sont régis sur comment avoir des idéaux, des ambitions pour l'amélioration de l'être humain tant sur le plan psychique, mental, moral, physique qu'intellectuel. Pour changer sa situation actuelle, on en a besoin des idées, et une idée n'a pas de prix, ça vaut une fortune et même des millions'.
L'auteur.
-Extraits des Chapitres:
Le Rêve Haïtien : terrorisé par la comédie et le théâtre politique (Extrait du Premier chapitre)

Marc-Aurèle, un fameux philosophe-roi romain qui a révolutionné le monde de la pensée philosophique dans les années 161, et plus tard deviendra le précurseur du développement personnel via ses premiers écrits ; a relaté : « Ce son les pensées d'un homme qui déterminent sa vie ». Pour lui, les pensées d'une personne créent celle-ci ou sa vie, ou l'homme est le reflet de ses pensées'

En effet, le développement personnel qui se réside sur des pensées ou attitudes (positives) et actions (faits concrets), nous enseigne aussi l'importance de maitriser nos pensées puisque celles-ci jouent un rôle prépondérant dans le devenu d'une personne, d'un individu, d'une communauté ou d'une société en générale. Il nous présente aussi notre vie comme un jardin dans lequel nous devons semer de bons grains (pensées positives).
Et si nous ne semons ni de bons ni de mauvais grains dans ce jardin de notre vie, les mauvaises herbes ou mauvais grains y pousseront automatiquement soit de façon inconsciente ou d'autres y sèment de mauvais à notre place faisant de notre vie leurs dépotoirs, puisque l'homme est le produit de son milieu, de son entourage, de son environnement (via l'effet suggestif et psychologique).
Imaginons un moment un jardin'? Chacun de vous qui êtes entrain de lire cet opuscule, vous connaissez ce que c'est qu'un jardin : une portion de terre. Donc, si vous ne cultivez pas cette portion de terre qui vous appartient, qui vous est chère, il n'est pas curieux de voir que toutes qualités d'herbes ou épines y poussent pour engendrer cette parcelle de terre. Et même si vous y semez de bons grains, les mauvaises herbes et les épines continuent à y pousser. Ce que vous devez faire en ce moment c'est de sarcler, nettoyer, couper, enlever ces mauvaises herbes à chaque fois qu'elles s'y font présenter.
Et là encore, si vous négligez de saper celles-ci malgré l'effort que vous aviez fait de semer de bons grains dans votre jardin, ces mauvaises herbes non-rasées par votre négligence peuvent étouffer ces bons grains. Voilà tout l'enjeu ! Ceci est aussi évident dans toutes les sphères d'activités de la vie terrestre.
Et bien, c'est de même pour notre vie, il n'y a pas de neutralité. Le même travail doit se faire comme on doit faire pour un jardin, une portion de terre. Nous devons semer de bonnes semences (pensées ou attitudes positives) dans le jardin de notre vie, et ceci chaque jour durant toute notre existence tellurique, et veiller à ce que les mauvaises semences (pensées ou attitudes négatives) n'y poussent pas. Et là encore une fois, malgré que nous ensemencions de bonnes semences cela n'empêchera pas aux mauvaises d'y pousser, et quand elles poussent nous devons les sarcler, les couper, les nettoyer, les enlever et les jeter aux feux. C'est comme pour le jardin, les mauvaises y germent automatiquement. Ainsi à chaque fois qu'elles poussent, on les coupe afin qu'elles ne tuent pas les bonnes.
Mais vous pouvez vous posez la question suivante : Comment saper, sarcler, extirper, nettoyer, couper, enlever et raser les mauvais grains de votre vie ? Puisque le mot jardin est utilisé comme une métaphore ou une comparaison. Et bien, le développement personnel nous montre clairement comment combattre ces mauvaises semences, mauvais grains, mauvaises pensées, mauvaise idées, ces mauvaises conceptions, ces mauvais clichés, ces mauvaises attitudes, ces mauvais stéréotypes dans notre vie. C'est un long processus de guérison de soi en vue de changer ces mauvais enseignements dont la société, l'environnement et l'entourage nous inculquent soit consciemment ou inconsciemment. Mais Comment faire ?
Le développement personnel nous apprend que pour changer ces mauvaises postures et habitudes qui deviennent tour à tour des (vices), nous devons faire l'inverse. « Penser autrement comme d'habitude ». Commencer par avoir une bonne attitude positive, commencer par voir les choses sous des angles purement positifs. Commencer par avoir une autre conception positive et bienveillante de la vie.
Considérer chaque seconde de cette vie comme un cadeau offert à vous par l'univers et en profiter le mieux. Chaque seconde de votre vie est une vie qu'il faut en profiter de façon honnête en faisant des choses utiles à vous et à la communauté ou au monde entier. Considérer chaque jour de votre vie comme si c'était le dernier et que vous ferriez tout ce que vous devriez faire en ce dernier jour même. Devenez un citoyen du monde pour paraphraser l'autre. Ne penser pas comme les imbéciles, les idiots, les ignorants et les aliénés, les négativistes religieux que la vie ne vaudrait pas la peine d'être vécue. Bien au contraire, découvrir notre mission terrestre et comment l'accomplir honnêtement malgré les embuches et les barricades c'est l'acte d'un bon visionnaire, d'une personne avisée et progressiste'
En un mot, c'est le premier pas vers ce processus de changement de mentalité, de guérison de soi. Commencer par saper les anciennes formules défaitistes, par avoir une nouvelle conception des choses et de la vie.
En plus, toujours dans le développement personnel, faites-vous ou votre subconscient des suggestions positives pour éradiquer son ancien programme alarmiste incarné consciemment ou inconsciemment dans votre esprit soit par votre environnement, votre entourage ou vos proches. Pour se faire, c'est de vous faire de bonnes suggestions par des messages ou pensées positives, par l'écoute pendant la journée et pendant le sommeil des textes audio positifs, messages positifs, chansons positives, musiques positives ou musiques classiques qui désormais, ont des effets curatifs sur le cerveau de l'homme ; un meilleur moyen d'aller mieux, de changer les attitudes, conceptions et pensées négatives, de se guérir physiquement et psychologiquement de façon automatique sans grands efforts ; et sans effets secondaires via l'écoute de ces choses considérées comme la médecine douce ou naturelle différente de la médecine dure traditionnelle qui est toujours sujette à des effets secondaires.
Vous pouvez visionner aussi des films audiovisuels ou lire des livres instructifs, motivants et positifs qui vous motivent à aimer, apprécier et à gouter le miel de la vie qui peuvent déclencher de façon psychologique, ce changement de mentalité, de conception, de perception, de sensation et de ressentiment. La suggestion ou l'autosuggestion c'est un outil très efficace en développement personnel dans le processus de l'amélioration de soi, de l'épanouissement personnel, du-mieux-être etc.
Ce processus entraine un dialogue positif entre vous et votre esprit couramment appelé subconscient, inconscient, imagination, inspiration ou le sixième sens ou votre divinité infinie.
Ceci mérite d'être noté comme dit Og Mandino, un fameux personnage du développement personnel qui a changé la vie de milliers de gens à travers ses ouvrages et ses cd audio positifs, notamment celui du « Le Mémorandum de Dieu à toi, extrait de son fameux ouvrage « Le Plus grand miracle du monde » auquel il relate : « En toi, un Dieu qui s'amuse, une Divinité déguisée » (le Dieu que vous cherchez ou allez chercher partout est là en vous et c'est vous votre esprit ou votre subconscient). Cet ouvrage d'Og Mandino est une fameuse caricature de la vie de l'homme, de son existence, de ses potentialités, de sa capacité, de ses dons et talents innés et de sa mission. C'est un fameux ouvrage que tout le monde devrait lire et écouter les cd audio pouvant vous aider à reprendre confiance en soi ».
Entre autres, votre subconscient est votre meilleur personnage. C'est lui qui contrôle et dirige tout dans votre vie via votre cerveau raisonneur et limité.
Cependant, votre subconscient est potentiellement illimité comme l'océan, il n'a pas de limite que celle qu'on lui a donnée, il est totalement illimité, il n'est pas raisonneur puisqu'il n'est pas limité mais a un grand pouvoir créatif et inventif. Il est tout. Il joue le rôle de président et préside sur tous les organes de notre corps.
C'est grâce à lui que tous nos organes fonctionnent par l'intermédiaire du cerveau. Cependant le cerveau joue le rôle de second plan, il joue le rôle de vice-président ou premier ministre. En cas de litige entre les deux, le subconscient peut révoquer le cerveau.
Et c'est ce qui arrive le plus souvent quand nous donnons trop de place et d'importance à notre cerveau en essayant de lui faire apprendre un tas de chose qu'il ne le peut tout en négligeant le subconscient qui est tout et peut tout, quand ce désaccord existe entre ces deux entités de nous, ce sera pour la chute et le malheur du cerveau qui se retrouvera au fil du temps à la crêpe pour notre malheur par l'ignorance.
Au contraire si nous savions créer l'équilibre entre ces deux selon le principe fondamental de la complémentarité (Yin & Yan), les merveilles y prendraient incommensurablement place'.
Comprendre l'essence, la puissance, la valeur ou l'évolution de votre esprit (subconscient, imagination, inspiration, sixième sens etc.) peut vous rendre extrêmement riche et vous apporter d'énormes bienfaits tant sur le plan psychique, émotionnel, moral, physique et matériel. On peut expliquer le pouvoir de votre subconscient comme une espèce de magie que l'on n'arrive pas à tout saisir.
Tout ce qui existe dans le monde matériel que l'on peut appeler le palpable, le touchable, le viable est le fruit du subconscient, tout a été avant tout une idée, une pensée imaginée, créée dans le subconscient avant sa réalisation, avant sa matérialisation.
Les grands châteaux, les citadelles, les grands palais, tout ce qui se trouve dans le monde matériel actuel furent une fois dans le monde immatériel : dans le subconscient, un matin une idée, une pensée et plus tard une tour gigantesque. Le plus souvent par manque de connaissance, de perspicacité, nous attribuons pour réel tout ce que l'on peut voir a l'??il nu, que l'on peut toucher comme réel. Rien n'est si faux. C'est ce que vous ne voyez pas qui est le réel, non pas ce que vous pouvez toucher.
L'idée ou la pensée qui précède toute chose, toute action, toute réalisation est vraiment réelle. C'est l'idée qui crée le château et non l'inverse. Ce que vous pouvez toucher est l'irréel. Le réel est tout ce que vous ne pouvez pas voir, pas toucher etc. C'est ce que vous ne voyez pas qui est le réel.
Prenons par exemple un film audiovisuel, l'acteur ou le réalisateur imagine, crée toutes les séquences, tous les montages dans son subconscient. Il imagine comment les monter de façon adéquate. Tout a été fait avant dans son imagination créative, le subconscient, et après avoir organisé virtuellement son film il le réalise matériellement.
Si vous réfléchissez un peu sur les réalisateurs de film vous direz qu'ils ont tous même inconsciemment une bonne dose de développement personnel. On dirait qu'ils maitrisent, même si c'est de façon inconsciente ou intuitive très bien cet outil de développement personnel, l'imagination créative ou visualisation motrice. Ceci est évident pour quelque soit ce qui existe et qui existera dans le futur. Il n'y a pas à sortir de là.
Ainsi, nous voyons la puissance, la force, l'influence et la capacité de l'esprit, du subconscient. Si le subconscient est si puissant à la réalisation des prodiges et des merveilles dans le monde, qu'en est-il pour la réalisation du mal ?
Pour la réalisation du mal c'est un désastre, une catastrophe épouvantable, une réalisation gigantesque qui dépasse à une vitesse de croisière le bien. Voila pourquoi on devrait maitriser, orienter nos pensées, nos idées vers la positivité puisque l'expérience a montré que le mal est plus facile à réaliser que le bien. Le pouvoir de la réalisation du mal est beaucoup plus puissant que celui du bien, il est 100 fois plus puissant que le bien dans le processus de réalisation.
De ce faite, voila l'imbroglio, le labyrinthe, l'enchevêtrement de tout individu, toute personne, toute société, toute nation dont leur culture se repose sur la négativité. Que peut-on en espérer ? Le désastre, la catastrophe, la maladie, les tourments, la peur, la crainte, la misère, la pauvreté, le manquement etc. Voila pourquoi les sociétés de haute vision créative et inventive jouissent toujours de la richesse. Puisque leurs rêves, leurs visions, leurs idées et pensées s'orientent vers ces choses. Et les sociétés négativistes n'en ont que les contraires. « La loi de l'attraction (L'homme est le reflet de ses pensées)». « Vos pensées sont créatrices dit le vieil adage ».
Un fait est éminent : si vous pensez à la richesse, à la santé, à la guérison, au bonheur, à la joie, à l'abondance, à l'opulence, vous attirez ces choses à vous par la puissance magnétique et mystique de votre esprit ou de votre subconscient. Ceci se réside sur la loi de l'attraction instaurée selon les règles et les principes de l'univers, vous attirez vers vous ce dont vous pensez même à 80%. Et l'inverse est aussi vrai pour les négativistes. Si vous pensez à la pauvreté, à la misère, au malheur, à la crasse, à la maladie, à la défaite, à la résignation, à la peur, au chaos, à la catastrophe, vous ne pouvez qu'attirer l'enfer dans votre vie, vous ne pourrez pas retrouver l'inverse comme la richesse, l'abondance, l'opulence, la sérénité, la sécurité etc' « On récoltera ce qu'on aura semée ». Il est totalement impossible de récolter le maïs si on a semé le bleu'selon l'ordre de la nature.
Entre autre, qu'en est-il pour une société comme Haïti où toute sa culture, ses maximes et ses proverbes ne se reposent que sur la négativité ? Que peut-elle espérer ?...

Extrait du deuxieme chapitre:
-Quel est le rêve Haïtien ?
Le rêve Haïtien, psychologiquement parlant, c'est la pauvreté, la misère, le manquement, la résignation, le barrage et le blocage des autres etc. Ne me condamnez pas si je réponds directement à cette question puisqu'une vérité d'une puissance absolue n'a pas à passer par quatre chemins. Il faut appeler un chien un chien et un chat un chat. L'évidence est aussi vraie et véridique que la vérité elle-même proprement parlée. « Un fait vaut mieux que dix ouï-dire »
On n'est pas sans savoir que la majorité de la culture ou de la croyance haïtienne se reposent sur la négativité. Si on pose à un haïtien cette question :
« Comment allez-vous ? » Qui se traduit dans son langage vernaculaire le créole : « Kouman ou ye? » Il répondra : « mwen pa pi mal ! » En français qui se traduit : Je ne suis pas si mal ! Si on lui demande par la suite est-ce qu'il est malade ? Il répondra non ! Mais pourquoi il a répondu négativement et non affirmativement : je vais bien. C'est dans la philosophie et la psychologie même de tous les haïtiens, leur culture de négativité : rien n'est jamais parfait.
Il est rare ceux qui ne répondraient pas de la même façon négative même les plus cultivés et instruits. C'est une forme de culture négative incarnée et transmise de génération en génération. Leurs proverbes sont une suite de négativité : « Pito nous lèd nou la » (Mieux vaut être laid qu'on vit). « Malere pa defo » (Etre malheureux ou être pauvre n'est pas un vice ou un défaut). « Mizè pa pokan ou lanfè »Etc. C'est tout un enchainement de négativité'
Pour les haïtiens, si on est pauvre on ira au paradis. Et les riches iront en enfer oubliant qu'il n'y a rien qui garantit un au-delà compensateur. La religion est en majeure partie responsable de cette forme de croyance semée dans le mental haïtien par mauvaise foi et intention (chaines invisibles). Comme elle est toute une autre forme de colonisation mentale moderne déguisée de toutes pièces et de toutes sortes sous l'ombre et le nom de Jésus-Christ et du Petit-Bondieu pour zombifier, piller, exploiter, dominer la masse, le peuple au profit d'une classe... Ce qu'elle fait très bien puisque le Petit-Bondieu reste muet devant ces filous religieux sans scrupules et sans consciences qui induisent par des ruses et des astuces des millions et des millions d'imbéciles éclairés et non éclairés à les suivre crédulement tout en les utilisant en cobayes, naïfs et candides. « La force du mensonge est plus puissante que celle de la vérité pratiquement parlant puisque la religion en elle-même se repose sur plus de vice, de ruse, de mensonge, de supercherie, de foutaise, d'avarice, de cupidité de toutes sortes que sur la vérité véridique». Tout ce que les religions font pour prouver leur foi chrétienne est plus capable de scandaliser que d'édifier. Peut-on conclure ou résume que Dieu pourrait être le centre et le fondement de tout cela ?
Mais en un mot, via la morale intentionnellement délibérée qu'elles leur inculquent les apaise d'une façon ou d'une autre, sinon, ce serait un chamboulement indomptable. On ne peut pas ignorer ce qu'elles apportent malgré tout de positives dans la société, car sans la morale religieuse, le monde serait un coup gorge. D'où un mal nécessaire !
Elle leur enseigne que la richesse est une mauvaise chose. La pauvreté est une vertu et qu'en étant pauvre et misérable on ira au paradis pour vivre paisiblement et heureusement. On dirait que le paradis c'est un lieu où l'on serait assis sans rien faire, si c'est ça le paradis : Tous les morts sont au paradis puisqu'ils sont dans le cimetière sans rien faire et ne peuvent rien faire pour changer leur vie comme nous autres qui sommes toujours en vie pouvons agir sur notre vie pour la changer'
Cependant, Haïti n'est pas le seul pays dont ces mauvaises croyances et instructions se font véhiculer à vitesse de croisière. Tous les pays pauvres ont quasiment une seule conception : qu'ils sont pauvres et qu'ils iront au paradis. Ceci est archi-faux. Le paradis n'a pas de place pour les paresseux. Il faut travailler dur pour se rendre au paradis. La pauvreté n'a jamais été une vertu, mais c'est un crime le fait d'être pauvre, de connaitre la pauvreté, de ne pas pouvoir manger convenablement, de ne pas pouvoir subvenir convenablement à ses besoins primaires tels que : se nourrir, s'habiller, se loger, s'éduquer, s'occuper etc.'La pauvreté est un crime organisé ou planifié par des sociétés ou des gens bien organisées. Mais du même coup, l'accumulation de richesse de façon malhonnête ne saurait être jamais aussi une vertu.
La pauvreté est un partage inéquitable de la richesse du monde. Le monde est rempli d'abondance, une petite partie de 5 pour cent des gens du monde accaparent et possèdent toutes sa richesse au détriment des autres'Il y a d'abondance dans le monde pour que tout le monde puisse en jouir et en profiter. Une mauvaise manie et conception rendent le monde indésirable aux autres'Nous sommes tous responsables des misères, de la pauvreté, du manquement des autres, cela ne dépend pas de Dieu, mais de nous. Nous sommes tous des criminels collectifs. Je le dis á haute et intelligible voix'
Par ailleurs, un pays comme Haïti qui a une telle conception négativiste ne peut pas connaitre proprement parlé de la richesse puisqu'il en a une mauvaise conception. Pour progresser, on a besoin un minimum de vision, de rêve grandiose or majorité des haïtiens ont des rêves plus bas que leur nez. Pour eux, la richesse, l'abondance, l'opulence, l'argent ne leur méritent pas. Or, selon l'ordre mondial actuel, une société qui n'a pas de rêve, de vison n'ira nulle part. Le rêve haïtien est la misère, la pauvreté, et il ira au paradis. Rêve des imbéciles, des idiots et des ignorants. Une telle société hantée par la négativité et qui se réside sous le Bondieu bon ne peut se sortir du cercle vicieux de l'infernal, de la misère et de la crasse. Cessons-nous de mendier et devenons autonomes et souverain. La recréation de la politique enfantine qui surgit en Haïti doive être terminée'
Une volte de face est impérative et primordiale pour qu'un changement de mentalité puisse avoir lieu, sinon, le pire se résidera en un empire atroce et féroce. Une autre forme d'éducation positive est nécessaire en Haïti puisque le futur d'une société ne dépend pas sur le bon c??ur des pays voisins et amis, ce qui n'existe pas, mais sur des idéaux, de nouvelles pensées, de nouvelles visions et des efforts continus de tous et chacun en vue d'un démarrage socio-politico-économique'
Haïti est un pays axé sur le fléau de la négativité, de l'égoïsme, du surmoi, du barrage de l'autre, du blocage de l'autre, d'empêcher l'autre d'évoluer, de réussir, etc., même les gens les mieux instruits ne sont pas exempts de ces sottises et idioties des gens barbares, de chacun pour soi péril pour tous, même Dieu est pour soi en Haïti.
Un pays qui n'encourage pas le succès, la légalité des chances, la promotion des valeurs, le bonheur de partager aux autre, le vivre ensemble, la réussite personnelle et collective est un pays précaire. A chaque fois qu'une personne se retire du lot de la pauvreté en Haïti, ceci est vu par les sceptiques ou même des gens les mieux instruits comme un fait insolite, inhabituel, on prend du même coup cette personne comme un héros qui surmonte tous les barrages, les blocages, les embuches, les blocus des gens à caractère plat et servile qui vivent dans une galaxie étrange que celle de la terre.
Ce qui est pire, vexant et honteux, les prétendus lettrés ou cultivés d'Haïti n'en sont pas exempts, des fois, ils font pires que ceux qui sont ignorants. Les étranges expériences communes qu'on pourrait faire en Haïti ce sont les bêtises des gens dits éclairés. On dirait qu'il n'y a pas de différence proprement parlée entre la masse et les lettrés, ils se retrouvent dans le même bol. Un dénivellement vers le bas bat son plein et s'érige en héros notoire'
On dirait que le fameux rêve haïtien c'est : Barrer l'autre, bloquer l'autre, empêcher l'autre d'évoluer, de réussir, tout en oubliant qu'en barrant l'autre qu'on se barre soi-même puisque l'autre c'est nous, c'est vous, c'est moi' Seule une société rétrograde peut avoir un tel rêve bizarre' Nous devons non seulement faire la promotion pour la réussite et le succès, mais aussi nous devons encourager les gens qui prennent des initiatives ou qui ont des idées novatrices. Mais en réalité l'Haïtien n'est pas aussi mauvais en soi, en apparence et en théorie il se montre sympa, amiable, amical, mais dans la pratique c'est quasiment zéro au carré. On dirait que la pratique est un petit peu annihilée chez nous Haïtien, On parle beaucoup et on agit moins. Un peu d'élégance il nous faut, et quand cette élégance se retrouve dans la tête de tous les Haïtiens, on pourra dire on est la plus grande nation du monde, et on pourra entonner du même coup l'hymne au développement, au bonheur, à la réussite et au vivre ensemble'

-Extrait du troisieme chapitre:
Qu'est-ce que le rêve américain ?
Le Rêve américain n'est pas le meilleur des rêves mais il est le meilleur exemple de réalisation, de concrétisation, de vision et de perception à suivre et à contempler jusqu'à date malgré ses défaillances sociales du temps et de l'heure'
D'autres pourraient se prétendre qu'ils sont capitalistes, qu'ils croient en l'argent. Mais je leur demanderais quant à eux en quoi croient-ils ? (dans la misère, la pauvreté, le manquement et la crasse ?) Avoir une vision, un rêve, une idée grandiose et travailler honnêtement pour sa réalisation ou sa matérialisation c'est l'action d'une personne avisée et remarquable. C'est ce que l'on doit prôner en dépit de tout : l'honnêteté et non la cupidité et l'avarice.
-Historique du rêve américain
Le rêve américain est né au 16ème siècle, lors de la colonisation de l'Amérique par l'Angleterre.

Pour inciter les Anglais à devenir colons et à partir pour les Amériques, on vantait exagérément les mérites de cette nouvelle terre, alors symbole de réussite pour ceux qui choisiraient d'y aller.

Le discours est resté mais il a depuis un peu changé. Le rêve américain est un espoir pour toute personne qui arrive aux Etats-Unis : là-bas, il serait possible de se bâtir une réussite à force de persévérance et de travail. Cela sans distinction d'origines, de coutumes ou de religions.

Le rêve américain attire encore aujourd'hui bon nombre de migrants en quête de réussite, notamment financière, que ce soit pour trouver du travail, monter une entreprise ou réussir une carrière artistique.
Le rêve américain (American Dream en anglais) est l'idée selon laquelle n'importe quelle personne vivant aux Etats-Unis, par son travail, son courage et sa détermination, peut devenir prospère. Si cette idée a été incarnée par plusieurs personnalités ou émigrés revenus investir dans leurs pays d'origine, la réalité sociale américaine a fait déchanter de nombreux immigrants. Ce concept a néanmoins été, et demeure encore un des principaux moteurs du courant migratoire vers les Etats-Unis, l'un des plus importants dans l'histoire de l'humanité.
La notion de cette possibilité pour n'importe quel immigrant de réussir à partir de rien, a été fortifiée par l'étendue territoriale, les ressources naturelles, et le libéralisme politique et économique qui caractérisent les Etats-Unis. Cette idée est aussi vieille que la découverte du continent américain, même si sa formulation a évolué (on peut ainsi penser au mythe de l'Eldorado, et à la conquête de l'Ouest).

etc...
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Le Reve Haitien : Revue & Corrigee
Le Reve Haitien : Revue & Corrigee