Annick Montel-Kowalyszin

Mes Haïshas sur les fleurs sauvages

Le Haïsha est la combinaison entre deux arts : la photographie et le Haïku.
Dans le Haïsha, le Haïku s'associe à une photo pour la mettre en valeur.

Plus de détails

117481

Reliures : Dos carré collé

Formats : 19x15 cm

Pages : 76

Impression : Couleur

N° ISBN : 9782954714547

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    18€00
  • PDF
    8€00

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Mes Haïshas sur les fleurs sauvages
Mes Haïshas sur les fleurs sauvages
Le Haïsha est la combinaison entre deux arts : la photographie et le Haïku.
Dans le Haïsha, le Haïku s'associe à une photo pour la mettre en valeur.

Autour de Annick Montel-Kowalyszin

Découvrir Annick Montel-Kowalyszin
Ses ouvrages
Résumé
Le Haïsha est la combinaison entre deux arts : la photographie et le Haïku.
Dans le Haïsha, le Haïku s'associe à une photo pour la mettre en valeur. Les deux formes d'expression se complètent pour former un tout.
Je n'ai pas la prétention d'égaler les grands maîtres japonais, mais je vous invite à lire mes haïkus que j'ai créés en m'inspirant des particularités des fleurs sauvages.
C'est une autre façon de connaître la flore sauvage et de découvrir ses secrets .
Le haïku est issu de la poésie japonaise classique, c'est un petit poème très court.
Il est composé de 17 mores (la more est le son élémentaire émis lors de la phonation) réparties sur seulement 3 lignes. Cette forme poétique est attribuée au poète Bash? Matsuo dit Bash? (1644-1694) et le terme haïku a été créé par le poète Shiki Masaoka dit Shiki (1867-1902).
En France, on remplace les mores par des syllabes et le haïku prend la forme d'un tercet de 3 vers de 17 syllabes. Le premier vers comporte 5 syllabes, le second vers : 7 syllabes et le troisième vers : 5 syllabes.
Le haïku fait référence à la nature, aux saisons, aux émotions et aux sentiments. C'est l'art de la simplicité, du dépouillement et de la délicatesse.
Tout est réduit à l'essentiel.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Mes Haïshas sur les fleurs sauvages
Mes Haïshas sur les fleurs sauvages